Diamond Deuklo

Diamond Deuklo

...ans

🍂

Diamond Deuklo, parfois stylisé en Diamond 2klo, dont le nom de naissance est Claude Urbiztondo-Llarch, né à Paris en 1980, est un chanteur de charme et acteur francophone.

Claude Urbiztondo-Llarch est originaire d'Alençon tout comme son ami Orelsan,. Refusant toute interview depuis le début de son parcours, celui qui prend pour blaz d'artiste Diamond Deuklo est souvent qualifié d'« énigmatique » ou « mystérieux »,. Il chante notamment sur quatre des onze titres de la mixtape Fantasy : Épisode 1 des Casseurs Flowters (duo d'Orelsan et Gringe) sortie en 2004,.

Dans le premier album des Casseurs Flowters en 2013, Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters, il rappe l'interlude Couplet de Claude, reprenant le rythme de Bloqué,. Sur l'album suivant, bande originale du film Comment c'est loin, il joue son propre rôle et a également un morceau pour lui, Xavier, dont le clip sort en avril 2016,. Dans ce clip de 7 min 30 co-réalisé par Orelsan et Christophe Offenstein, il « impose son style fantasmatique avec des paroles toujours aussi ironiques ». Diamond Deuklo y fait référence au Professeur Xavier des X-Men : le clip dépasse les 1,5 millions de vues sur YouTube.

Fin 2016, il sort son premier single, De la neige avec son premier clip, où il fête un réveillon de Noël avec une famille. Se distinguant par un « univers musical clairement unique en son genre », Diamond Deuklo fait preuve d'un « humour aussi absurde qu’habile se cache en fait une profonde tristesse. Un spleen qu’il décharge au travers de punchlines percutantes, mais souvent sans queue ni tête » selon Konbini. En 2017, il réalise une trilogie de singles, dont le nom este Le blues sur « la France des problèmes sociaux », décrit comme « un blues caustique pour un tableau social censé ». Clique.tv souligne : « Derrière ce flegme et l’avalanche de références aux années 90, on décèle un aspect plus sombre et sérieux dans lequel se loge – n’ayons pas peur des mots – beaucoup de poésie. ». Si plusieurs se limitent seulement au côté humoristique et absurde des paroles, la photographe Sophie Brasey réalisatrice du clip Le blues 2 décrit : « Ce n’est pas juste drôle, c’est plus profond. C’est de l’humour noir, on rit du côté pathétique d’une situation, ses chansons sont assez graves finalement. ».