Dee Nasty

Dee Nasty

...ans

🍂

Dee Nasty, est un disc jockey francophone de hip-hop. Vers la fin de l'année 1984, Dee Nasty publie son tout premier disque Paname City Rappin', aux labels Funkzilla Records et Cabana Music.

Il est le « Grand Master » de la Zulu Nation en France. Il est également reconnu par la presse spécialisée et par le public comme l'un des pionniers majeurs du hip-hop dans le pays,,,.

De son vrai nom Daniel Bigeault, il est originaire de la cité de la Pierre-Plate, à Bagneux, dans les Hauts-de-Seine, en banlieue sud de Paris.

Lors d'un entretien avec Down With This, il confie avoir quitté ses parents à 16 ans, après être « parti de Bagneux à 14 ans, pile au bon moment. [Avoir vécu] deux ans en Seine-et-Marne avec mes parents, puis je suis parti vivre ma vie. » Il explique également qu'« en 1978, j’ai eu une platine d’appartement, juste pour l’écoute, avec un ampli, un tuner et magnéto à bande. Comme beaucoup de monde à l’époque finalement. » En 1979, durant un séjour à New York, aux États-Unis, Dee Nasty découvre les débuts du hip-hop, avec le graffiti, la breakdance et le funk scandé comme celui de Sugarhill Gang. Il est l'un des premiers à avoir importé ce style en France,,.

Son blaz d'artiste vient d'un quiproquo. Alors qu'il dit passer un disque de GrandMixer D.ST à sa compagne, celle-ci pense qu'il parle de la série télévisée Dynastie. Le DJ apprécie la confusion pour en faire son nom. Il le transforme en D. Nasty (D étant la première lettre de son prénom Daniel). Un jour qu'il demande à Afrika Bambaataa en personne de lui dédicacer son désormais mythique album Planet Rock, ce dernier orthographie le nom du DJ Dee Nasty. Le français décide alors de garder cette orthographe en hommage à Afrika Bambaataa.